vendredi 21 août 2020

La vilonce contre les animaux jusqu'à quand !

Advertisement


La violence contre les animaux en Algérie  ne cesse d'augmenter notamment contre les chevaux, ceci est le deuxième cas enregistrer en quelques mois.
des jeunes a l'age de l'adolescence sous effet de drogue ont torturés un chevale d'une manière monstrueuse comme les images le montre  
ce crime est commue a la capitale de l'ouest algérien oran plus exactement a la commune d'el karma 
Le pauvre chevale a subi de grave blessures  dans plusieurs endroits de son corps  tandis que l'identité de ces jeunes est toujours inconnue.
 

la façon adopté par les autorité pour se débarrasser des chiens errant a boumerdes a fait écouler beaucoup d'encre ces derniers temps.

la commune de boudouaou a procédés a tuer les chiens qui se trouve dans les rues en utilisant les balles vivantes, tout ce qu'on peu dire sur cette façon qu'elle est loin d’être ni humaine ni légale.
ce qui a crier une polémiques dans les environs et poussé un groupe de bénévoles a intervenir et mettre les chiens en abris de notre coté nous  tenons a remercie les admins de la page Facebook le refuge d'espoire et de tendresse del'animal sur le beau travail qu'ils font. 



la sorcellerie aussi figure parmi les principales causes de la violence contre les animaux et les humains au même temps. les faible d'esprit utilisent  utilise des méthodes très choquantes,  comme s'est passé a batna la semaine dernière un chien a été retrouvé dans un état critique, pattes croisées et bouche fermée et serré avec du fil , a l’intérieur de la bouche il y avait des photos d'une personne victime de sorcellerie.


selon les gens qui ont trouvé le chien plus l’état de l'animal se dégrade l’état corporelle de la victime ensorcelé le sera aussi ce qui le conduit a la mort.

il n'y a pas que les chiens qui sont utiliser pour la sorcellerie mais aussi les tortues, les chats, les pigeons, les chèvres, les serpents, les grenouilles et beaucoup d'autres animaux.




Share This
Previous Post
Next Post

2 commentaires: