lundi 24 février 2020

L,energie hydrique se transforme en cauchemar à oued sebaou

ad300
Advertisement
Oued sibaou figures parmi les plus grandes rivières en Algérie, plusieurs fourrages sont installés au cours de ces deniers années juste à côté de la route nationale n° 12 qui mène de Boumerdes vers Tizi ouzou puis bejaia .
Ces forages alimentent essentiellement la ville de tizi ouzou et draa ben khedda , tadmait , sidi naamane et beaucoup d,autres communes .

Au cours de ces derniers jours on a signalé un déficit de précipitations ce qui a causé le ralentissement de la vitesse des cours d,eau et l, accumulation des eaux usées et l, augmentation du taux de l,acidification de cet énergie indispensable pour la survie de la  faune et la flore .

Plusieurs communes signale une perturbation d,alimentation en eau douce tel que termitine la où la distribution se fait 3 h/24h outre les citoyens ne cessent de se plaindre face à ce problème tout en sachant que le barrage taqsabt sis à oued aissi n,alimente que la nouvelle ville de tizi ouzou , le grand raiseau de conduites se dirige droit vers Boumerdes , Alger , blida.

il est à noter que zones industrielles installés au bout de l,oued sebaou sont le facteur major de la dégradation de l,eau , on compte plusieurs entreprises tel que l,eniem , izerkhef briqueterie , le cotitex , la laiterie de dbk et l,Aurès emballage qui déversent leur déchets continuellement au niveau des cours d,eau bougdoura et sebaou ses 3 derniers usines sont situer à un rayon de 3 km des fourrages de bouaid ce qui implique l,augmentation des risques de pollution hydrique.
Share This
Previous Post
Next Post

0 commentaires: